Articles avec #conseils du comportementaliste catégorie

2022-08-16T12:41:05+02:00

Petits conseils pour les gamelles de votre loulou

Publié par Cha'mania

 

Amateur de rituels, le chat est très attaché à ses habitudes alimentaires et donc à sa gamelle. Le bon choix de cet accessoire a son importance pour le bien-être de l'animal et aussi pour le confort du maître.

 
Alors que ses maîtres peuvent être séduits par l'aspect esthétique des gamelles, le chat apprécie de déguster sa nourriture dans un récipient propre et adapté à sa morphologie, pour ne pas dire ergonomique. L'emplacement de l'écuelle a aussi son importance.
 
* Bien choisir la gamelle de son chat
 
Si les maîtres apprécient les gamelles ornées de motifs animaliers et tendres, qui leur rappellent le lien affectif que la nourriture établit entre eux et leur félin, le chat, lui, est résolument pratique. Il apprécie la régularité et pourra refuser un repas servi dans une écuelle qui n'est pas la sienne. Parmi les critères de choix, on pourra retenir la stabilité, avec une base évasée et un socle caoutchouc pour une meilleure adhérence. La taille doit être adaptée à la morphologie du chat : la gamelle d'un chaton est ainsi peu adaptée à un chat adulte.
 
Les modèles d'écuelles proposées dans le commerce se distinguent tout d'abord par le matériau employé. Le plastique est léger, peu fragile. Mais tous les chats n'apprécient pas le goût qu'il donne à la nourriture. C'est un peu, en somme, comme de boire du vin dans une flûte en plastique. Ces gourmets difficiles préfèrent généralement les gamelles en inox, qui sont aussi plus hygiéniques. Les animaleries proposent des gamelles doubles, soit pour deux aliments, soit pour les croquettes et l'eau. Les distributeurs de croquettes permettent de doser l'apport nutritionnel et sont très pratiques si l'on est souvent absent.
 
* Où placer la gamelle ?
 
Le chat organise spontanément son espace de vie en trois domaines qu'il convient de soigneusement séparer : l'espace nourriture, l'espace sommeil et l'espace élimination. L'emplacement de la gamelle ne doit pas être trop près de la litière, ni trop près du panier où dort le chat. Bien que l'on conseille généralement de placer un bol d'eau à côté de l'écuelle à croquettes, la plupart des chats préfèrent manger à un endroit et boire ailleurs.
Et si le chat choisit d'autres endroits pour se nourrir ?
 
Certains chats sont têtus, d'autres veulent participer de près à la vie de leurs maîtres. En fins observateurs, ils reconnaissent les endroits stratégiques où ils vont pouvoir se nourrir. Certains voudront manger sur le plan de travail de la cuisine, d'autres directement sur la table. Une assiette leur conviendra parfois mieux que leur gamelle.
 
A chaque chat sa gamelle ! Lorsqu'il y a plusieurs chats à la maison, chacun doit avoir sa gamelle, pour éviter les jalousies. Rien ne les empêchera, cependant, de céder à leur curiosité naturelle et d'aller goûter la pâtée des autres. Il est important de placer la gamelle en dehors des lieux de passage, pour que le chat puisse manger en toute quiétude.

Voir les commentaires

2022-08-15T12:55:10+02:00

Conseils pour le couchage du chat !

Publié par Cha'mania
Afin d’offrir à votre chat un habitat confortable dans lequel il puisse s’épanouir et se reposer, il est primordial de bien choisir son couchage et son panier pour chat, afin qu’il soit parfaitement bien adapté à son âge, son format, son caractère mais aussi à votre intérieur.
POURQUOI UTILISER UN COUCHAGE POUR SON CHAT ?
Les aires d’isolement
Le territoire du chat est constitué de nombreux champs d’activité dont chacun est dévolu à un type d’occupation. Les aires d’isolement sont les endroits, les cachettes où le chat se repose.
Un panier pour chat rassurant
Nos amis les chats passent beaucoup de temps à dormir : une quinzaine d’heures par jour pour un chat adulte et une vingtaine d’heures pour un chaton. Il est donc essentiel que votre chat se sente bien quand il est couché et qu’il soit à l’aise dans le panier ou la niche pour chat que vous lui aurez choisi.
Une niche pour dormir et observer
Le mode de couchage choisi doit permettre à votre chat d’observer le monde qui l’entoure tout en s’adonnant à son occupation favorite : la sieste !
Un lit pour chat douillet et confortable
Le chat est très sensible au confort de son couchage qui doit être moelleux, adapté à sa taille et lui offrir un refuge rassurant. Vous pouvez augmenter le confort de son habitat en faisant l’acquisition de coussins, de couvertures, de tapis ou de plaids pour chats.
QUEL TYPE DE NICHE OU LIT POUR CHAT CHOISIR ?Les types de paniers pour chat
Afin d’acquérir un couchage pour chat de qualité, il est important de bien identifier les différents critères qui doivent vous guider dans votre choix. Les plus importants seront la forme, la taille, la matière et l’entretien de votre panier ou coussin pour chat.
La forme du panier pour chat
Il existe un grand nombre de couchages pour chat : rond, carré, ovale, en forme de hamac, de dôme, d’igloo ou de tipi. Quelle que soit la forme, le but principal de cette niche pour chat sera de protéger votre félin. Cependant il vous faudra choisir entre un panier ouvert ou fermé. Un lit pour chat ouvert sera utile en été lorsqu’il fait chaud et fermé en hiver.
La taille du lit pour chat
Il est primordial de choisir un couchage qui soit adapté au gabarit de votre chat. Veillez à choisir un lit ou un panier pour chat assez grand pour qu’il soit confortable et pour que vous puissiez y ajouter une couverture ou un plaid.
La matière du couchage pour chat
Le matériau de fabrication d’un couchage détermine grandement le bien-être de votre chat. Les coussins en tissu pour chat ont l’avantage de satisfaire l’instinct de notre félin qui affectionne les nids douillets. Différents types de rembourrages assurent le confort. Le coussin est plus polyvalent que le panier, qu’il peut par ailleurs, venir compléter. On peut en effet placer le coussin pour chat directement au sol, sur un meuble ou encore dans un panier en osier ou en plastique. L’osier a la faveur de nos chats qui apprécient le naturel et aiment se faire les griffes sur sa texture rugueuse.
L’entretien des paniers et coussins pour chat
Les coussins doivent être déhoussables afin de pouvoir être lavés facilement et régulièrement. Les abris douillets en tissu doivent être également lavables à la main ou en machine, afin d’éliminer les poils et d’assurer une hygiène parfaite du couchage de votre chat.
COMBIEN DE TEMPS DORT UN CHAT ?
Chez le chat, la durée du sommeil varie avec l’âge : Un chaton dort plus qu’un adulte : à un mois, il dort 90% de son temps, alors qu’à un an, il dort environ 50%. On estime par exemple qu’un chat adulte dort environ entre 14h00 et 16h00/jour. Un chat âgé dort aussi plus longtemps qu’un chat adulte.
Les cycles du sommeil chez le chat
Le sommeil se compose d’une succession de cycles dont la durée varie selon l’espèce et selon l’individu. Chaque cycle se déroule en 5 phases : l’endormissement, le sommeil léger, le sommeil lent, le sommeil profond et le sommeil paradoxal.
Le sommeil paradoxal du chat
Durant le sommeil paradoxal du chat, l’électroencéphalogramme montre une activité cérébrale intense chez le chat alors que le tonus musculaire est au plus bas. Le chat est par exemple tout mou, ne bougeant que les yeux.
Le sommeil paradoxal est proportionnellement deux fois plus long chez le chat que chez l’humain. Il semble en effet être l’apanage des espèces prédatrices qui n’ont pas besoin d’être en état d’alerte permanent : ils peuvent dormir profondément au point de se déconnecter de la réalité sans risque. Le sommeil paradoxal du chaton est aussi proportionnellement plus long que celui de l’adulte, son cerveau étant en plein développement.
Les troubles du comportement du chat et l’impact sur son sommeil
La durée du sommeil du chat peut être modifiée dans certains troubles du comportement. Les chats hyperactifs sont de petits dormeurs. A l’inverse, les chats dépressifs dorment beaucoup, mais leur sommeil n’est pas de bonne qualité et sont souvent sujets aux « cauchemars ».
POURQUOI LES CHATS AIMENT-ILS LES BOITES ?
Les propriétaires ont souvent remarqué que leur chat adorait se cacher dans des boites, notamment en carton, grandes ou petites, voire même trop étroites pour eux. Ce comportement leur permet de réduire leur stress, de répondre à leur instinct de chasseur et de chassé et également d’améliorer leur besoin confort.
Une réduction du stress
Des scientifiques ont prouvé que les chats qui disposent d’une boite à l’intérieur de laquelle ils peuvent se pelotonner sont moins stressés que ceux qui n’en possèdent pas.
Selon eux, la boite agit comme un « mécanisme d’adaptation » qui permet à nos chats de s’adapter plus vite à un nouvel environnement et d’interagir plus facilement avec les humains.
Un comportement instinctif
La recherche d’un espace confiné est un comportement instinctif pour un chat. Dans la nature, un espace clos permet de se cacher des prédateurs et ainsi, d’augmenter ses chances de survie. Mais aussi, de tendre une embuscade à une proie !
Le confort et la chaleur
L’attirance des chats pour les boites s’explique aussi pour des raisons de confort, les lieux restreints et clos retiennent la chaleur dont les chats ont besoin.
Un endroit sécurisé pour faire la sieste
Les chats peuvent aussi trouver une forme de sécurité dans une boite, ce qui leur permet de pratiquer leur activité favorite : dormir ! Une boite pour un chat ne sont pas uniquement un simple jouet mais plutôt un véritable abri.

Voir les commentaires

2022-08-14T19:50:31+02:00

Comment choisir un griffoir pour son chat ?

Publié par Cha'mania

 

Le griffoir fait partie des accessoires recommandés lorsque l’on adopte un chat. Pourtant, bien des propriétaires préfèrent s’en passer. Mais lorsque le chat prend l’habitude de faire ses griffes sur le mobilier, il devient urgent de s’équiper. Face aux nombreux modèles disponibles sur le marché, il n’est pas toujours facile de faire un choix. Découvrez nos conseils pour choisir le bon modèle.
Pourquoi investir dans un griffoir pour son chat ?
Pour un chat, faire ses griffes est un besoin. Les griffades participent en effet d’un comportemental naturel et instinctif chez nos amis les félins. Faire ses griffes est ainsi à bien différencier des griffures, que le chat peut faire lorsqu’il griffe son maitre pendant le jeu ou pour se défendre.
Le petit chat fait ses griffes pour de multiples raisons, mais principalement pour les entretenir et éliminer ainsi les parties mortes afin de laisser la place aux nouvelles pousses, pour marquer son territoire et pour se réconforter, car il peut ainsi s’étirer et se détendre.
En faisant ses griffes, le petit félin laisse une trace visuelle qui lui permet d’indiquer à ses congénères qu’ils pénètrent dans son territoire. Mais ce n’est pas tout, car en pratiquant ce geste naturel, le petit minet dépose des phéromones par le biais de ses coussinets qui pourront signaler sa présence à un félin du sexe opposé en vue de se reproduire. Ce réflexe est conservé chez le chat stérilisé, même si la destination est bien entendu tout autre.
Le fait de faire ses griffes est en outre essentiel au chat puisque cela lui permet de les aiguiser. Or, celles-ci sont un instrument très utile pour se défendre contre bien des dangers, mais également pour chasser des proies. Même le chat domestique conserve ce réflexe naturel lié à la chasse, car il conditionne sa survie.
Vous l’aurez compris, faire ses griffes est indispensable au chat et il s’agit d’un geste totalement naturel, aussi normal pour lui que de se nourrir ou encore de faire ses besoins. En conséquence, il est inutile – et même déconseillé – de punir ou de gronder votre matou lorsqu’il fait ses griffes sur votre mobilier. En effet, il ne comprendrait pas votre réaction, qui n’aurait pas plus de sens pour lui qu’une remontrance après s’être alimenté. Il risquerait de se sentir au contraire injustement réprimandé et développerait ainsi du stress, des angoisses et des craintes à votre égard, voire des troubles comportementaux, et ce, sans que cela ne l’empêche d’effectuer ce geste naturel.
En conséquence, pour pallier ce besoin normal, il est préférable d’y apporter une solution appropriée. Si votre chat a un accès libre à l’extérieur, vous n’êtes probablement pas confronté à cette problématique et il n’aura généralement pas besoin d’alternative. Mais s’il vit en intérieur exclusivement ou s’il sort très peu, il lui faudra bien combler son besoin d’une manière ou d’une autre. La solution pour éviter qu’il se soulage sur votre mobilier consiste alors à lui proposer un griffoir.
Quels sont les différents modèles de griffoirs pour chat ?
Il existe un large panel de modèles de griffoirs pour chat. Ils se déclinent en de multiples formes, tailles, couleurs et prix. Mais avant tout, il s’agit de trouver celui qui conviendra à votre petit animal.
Pour le savoir, il est intéressant d’observer le chat faire ses griffes. Si la plupart des matous préfèrent un support vertical, d’autres ont tendance à favoriser les modèles horizontaux, notamment les minets les plus âgés ou souffrants.
Voici un petit tour d’horizon des modèles de griffoirs les plus répandus pour vous aider à trouver celui qui répondra le mieux aux besoins et aux souhaits de votre petit compagnon.
* Le griffoir en carton
Ce modèle basique est très économique. Petit, facile à installer, léger et disponible partout, il se compose de carton, un matériau adapté aux chats et sur lequel ils apprécient de faire leurs griffes.
Néanmoins, c’est un outil relativement fragile, qui devra être régulièrement remplacé. S’il se recycle, il devra tout de même être changé tous les six à douze mois pour les modèles les plus résistants. En outre, en y faisant ses griffes, le chat en arrache de petits fragments, ce qui vous contraint à nettoyer la zone environnante régulièrement.
* Le griffoir vertical en tour
Ces griffoirs très simples sont accessibles à moindre prix dans le commerce. Vendus aussi bien en grande surface qu’en magasins spécialisés, ils se composent d’une plateforme horizontale et d’une tour qui y est fixée. Cette tour est couverte de sisal, un cordage végétal solide idéal pour que les chats fassent leurs griffes.
* Le griffoir maison
Il est tout à fait possible de fabriquer votre propre griffoir pour votre petit compagnon. Il vous suffit de trouver un matériau que le petit animal apprécie et sur lequel il fait facilement ses griffes. Il peut s’agir d’un morceau de carton ou de sisal, comme nous l’avons déjà évoqué, mais aussi d’un carré de moquette, d’un bout de tapis ou de toute autre matière adaptée et sans danger pour lui. Fixez ensuite ce matériau sur un support solide de manière à ce que le chat ne l’arrache pas en faisant ses griffes, puis installez-le au sol ou au mur selon ses habitudes et ses préférences.
* L’arbre à chat
L’arbre à chat est le moyen optimal de combler les besoins de votre petit félin. Là encore, il en existe de multiples modèles, tailles, formes et ils sont dotés de plus ou moins d’accessoires. L’avantage de ce palace pour chat est qu’il peut couvrir plusieurs de ses besoins. L’arbre à chat est en effet généralement doté de griffoirs en forme de tour et entourés de corde végétale pour que le petit minet se fasse les griffes, mais ce n’est pas tout ! Bon nombre d’entre eux sont équipés de petits nids douillets pour le dodo, de plateformes d’observation, de cachettes et de jeux. De quoi ravir votre petit compagnon à tous les niveaux, ou presque !
Bien entendu, ce confort et ce luxe ont un prix. Plus l’arbre à chat est imposant et équipé, et plus il coûte cher. Même les plus basiques seront plus onéreux qu’un griffoir classique.
Comment choisir un griffoir pour son matou ?
Nous avons vu qu’il existe de nombreux modèles de griffoirs. Reste à trouver celui qui correspond avant tout aux besoins et aux envies de votre chat, car il est impératif d’en tenir compte pour que cet accessoire soit pleinement efficace.
Voici les points qu’il vous faudra prendre en compte pour faire le bon choix.
Horizontalité ou verticalité ?
Il est important de bien respecter les préférences de votre matou si vous souhaitez qu’il utilise son griffoir. S’il a tendance à faire ses griffes sur votre tapis ou sur le dessus ou les accoudoirs du canapé, évitez un modèle vertical, car il risque de s’en détourner. De même, s’il se soulage sur les bas de meubles et de murs, un modèle horizontal est peu approprié pour le satisfaire.
Si vous venez d’adopter votre petit chat, vous pouvez lui proposer plusieurs solutions et voir ce qu’il préfère faire avant d’investir dans un modèle plus complet.
Opter pour la stabilité
Il sera très désagréable pour votre chat de faire ses griffes sur un griffoir qui ne tient pas en place. Optez donc pour un modèle bien stable qui ne bougera pas à chaque coup de griffe, sans quoi il s’en détournera très vite. Évitez donc les modèles trop mobiles, trop petits et trop légers.
Miser sur la solidité
Il est important pour votre petit chat de pouvoir compter sur un griffoir solide. Il faut qu’il résiste à ses coups de griffes pour le soulager et lui être agréable. Évitez donc les modèles trop basiques qui s’émiettent au moindre usage.
La bonne surface
Le chat a besoin d’un espace suffisant pour faire ses griffes. Un griffoir trop petit sera trop instable ou trop inconfortable pour lui. Évitez les griffoirs verticaux trop bas et les surfaces horizontales trop réduites qui ne feront que bouger sous ses coups de griffes.
Quel que soit le modèle choisi, il va de soi qu’il est préférable de le placer à proximité de l’endroit où le chat a tendance à faire ses griffes. Dans le cas contraire, il passera à côté sans le voir et ne parviendra probablement pas à perdre l’habitude de se soulager sur votre joli mobilier.
Que faire si l’animal ne s’y intéresse pas ?
Malgré votre bonne volonté et la mise en place de griffoirs de qualité et respectueux des goûts de votre chat, il se peut que votre petit compagnon ne parvienne pas à se détacher de son habitude de faire ses griffes sur votre mobilier. Dans ce cas, il va vous falloir ruser pour parvenir à l’attirer vers son griffoir.
Pour ce faire, placez le griffoir à proximité du meuble sur lequel il a tendance à faire habituellement ses griffes. Il sera ainsi plus enclin à s’y intéresser et la curiosité peut le pousser à l’utiliser. En effet, dites-vous bien que le territoire du chat, qui est votre foyer, est compartimenté en espaces bien distincts. S’il a pris l’habitude de faire ses griffes sur le canapé, il n’a aucune raison de changer subitement d’habitude tout simplement parce que vous lui avez installé un griffoir dans le couloir. Placez donc l’objet au plus près de l’endroit qu’il utilise habituellement, vous aurez tout le temps de changer de place plus tard, une fois le griffoir adopté.
Vous pouvez ensuite poser une patte de votre petit félin sur le griffoir et frotter délicatement celle-ci sur la surface afin qu’il comprenne qu’il peut y faire ses griffes. En outre, ce contact déposera des phéromones, ce qui aura tendance à l’attirer vers l’objet.
Enfin, si ces solutions demeurent infructueuses, vous pouvez l’attirer au griffoir après avoir frotté sur sa surface un mouchoir imbibé d’huile d’olive ou de l’herbe à chat, deux éléments dont l’odeur est excitante pour nos amis les félins.

Voir les commentaires

2022-08-12T17:44:33+02:00

La cage de transport

Publié par Cha'mania
Pour transporter votre chat en toute sécurité chez le vétérinaire ou dans votre maison de vacances, vous aurez besoin d’un accessoire indispensable : la caisse de transport. Mais cette dernière se décline désormais en plusieurs variétés, notamment le sac de transport ou encore le sac à dos de transport. Dès lors, il devient difficile de choisir… Pour vous aider à faire le bon choix, en accord avec votre mode de vie et la personnalité de votre chat, suivez ces quelques conseils :
1. Des parois rigides
2. Pas trop de visibilité
3. Attention à la taille
4. Une bonne ventilation
5. Une ouverture par le haut
1. Des parois rigides
Pour plus de sécurité, notamment lors d’un transport en voiture, il est recommandé de choisir une caisse de transport aux parois rigides, plus solide. De cette façon, en cas d’accident ou si un objet lourd venait à tomber sur la caisse, le chat bénéficiera d’un minimum de protection. Sans compter qu’il est possible avec ce type de caisse d’attacher la ceinture de sécurité.
Par ailleurs, la caisse rigide, de par sa stabilité, permet un meilleur confort de l’animal, à condition toutefois de lui installer une couverture douce à l’intérieur. De plus, elle est plus facile à nettoyer.
Et le sac de transport ?
Un sac de transport en tissu souple peut être la solution si vous vivez en ville et que vous effectuez tous vos déplacements à pied. En effet, pour un court trajet, le sac de transport peut permettre un meilleur de confort de transport pour le propriétaire, grâce à ses anses souples et à la possibilité de le porter sur l’épaule. Certains sacs ont même des roulettes !
Quant au chat, tout dépend de ce qu’il préfère. Certains félins se sentiront plus à l’aise dans une caisse rigide tandis que d’autres, bien souvent ceux au tempérament relativement calme, le seront plus dans un sac souple. Toutefois, mieux vaut toujours opter pour un fond rigide, sinon votre chat risque de s’affaisser dans son sac durant le transport, ce qui n’est pas très confortable…
Par ailleurs, le sac de transport peut convenir aux personnes qui ne disposent pas d’un grand espace de stockage. En effet, de par sa souplesse, il peut se plier et donc se ranger facilement.
2. Pas trop de visibilité
Généralement, les chats n’aiment pas observer leur environnement durant leur transport. Et pour cause, tout ce qu’ils découvrent est nouveau pour eux (voitures, camions…). Or, comme vous le savez, nos amis félins sont des créatures d’habitude. Le changement a donc tendance à occasionner un stress chez eux.
Pour éviter d’angoisser votre chat, pensez donc à lui choisir une caisse de transport qui ne permette pas une trop grande visibilité (ou seulement sur un côté). Sinon, n’hésitez pas à placer un tissu sur la caisse le temps du trajet, cela permettra peut-être de l’apaiser.
3. Attention à la taille
Lors du choix de la caisse de transport de votre chat, vous devrez porter une attention toute particulière à la taille de cette dernière. En effet, il est indispensable que votre boule de poils puisse se tenir debout mais aussi allongée de tout son long. De plus, votre félin doit être en mesure de se retourner à l’intérieur de sa caisse. En somme, elle ne doit être ni trop grande ni trop petite !
Bon à savoir : pour éviter que votre chat ne se cogne aux bords de sa caisse durant le transport, pensez à installer une ou plusieurs couvertures ou un petit coussin à l’intérieur de cette dernière. Attention toutefois à ne pas obstruer tout l’espace.
4. Une bonne ventilation
Même s’il est conseillé de ne pas choisir une caisse de transport trop transparente, il est tout de même obligatoire de vérifier qu’elle est suffisamment ventilée. En effet, il ne faudrait pas que votre chat étouffe dans sa caisse sans même que vous vous en rendiez compte.
Une bonne caisse de transport doit donc contenir plusieurs aérations (au moins sur trois côtés) afin de permettre la circulation de l’air. Sinon, en été ou dans les transports, votre chat pourrait bien être victime d’un coup de chaud…
5. Une ouverture par le haut
Il est rare que les chats acceptent de rentrer dans leur cage de transport de leur plein gré. Pour vous faciliter les choses, veillez donc à opter pour une caisse qui bénéficie d’une ouverture sur le devant, mais également sur le haut. De cette façon, vous pourrez plus facilement le rentrer dans sa caisse et l’en sortir.
De plus, votre chat pourra peut-être rester dans sa caisse lors de sa visite chez le vétérinaire, si ce dernier parvient à le manipuler correctement grâce à l’ouverture du dessus. Cela contribuera à le sécuriser.
PS : Bon à savoir : si vous voyagez en avion et que votre chat doit effectuer le trajet en soute, l’achat d’une caisse de transport qui répond à la norme IATA (International Air Transport Association) est obligatoire.

Voir les commentaires

2022-08-11T20:43:30+02:00

Le jeu

Publié par Cha'mania
Petit rappel sur des jouets qui peuvent s’avérer dangereux :
* des ficelles,
* des rubans,
* des lacets.
Certes, très stimulants pour le chat, mais il est préférable d’éviter de les laisser jouer avec en votre absence.
 
Ils peuvent se blesser, s’étrangler ou avoir un membre accroché qui se fait lacérer.
 
Les boules d’aluminium sont également des jouets prisés. Ce sont des jouets que tout le monde peut fabriquer chez soi et peu coûteux.
 
Pourtant, votre chat peut la mâchouiller, la boule va donc se décomposer, et il avalera des petits bouts d’aluminium. Critique pour sa santé et son système digestif.
Tous ces jouets sont, bien sûr, sans danger tant que votre chat joue sous votre surveillance. Le tout est de rester vigilant et d'éviter de les laisser trainer en votre absence !

 

Voir les commentaires

2019-12-27T13:30:16+01:00

Jocelyne, comportementaliste, est à votre écoute

Publié par Cha'mania

En vous souhaitant une bonne intégration, pour le bonheur de chacun, et de tous…

L’équipe de Cha’mania est à votre entière disposition si vous souhaitez avoir un entretien particulier au sujet d’un problème de comportement suite à une adoption.

Voir les commentaires

2019-12-27T13:29:43+01:00

L'arrivée à la maison !

Publié par Cha'mania

Vous venez d’adopter votre félin, et vous avez déjà reçu tous les conseils nécessaires à sa bonne intégration de la part de l’association.

Mais voici quelques rappels supplémentaires pour vous aider à vivre sereinement les premiers pas de votre chat chez vous.

Chat adulte et plus de 4/5 mois (un paragraphe est consacré au chaton en fin d’article)

Ce qu’il est impérativement conseillé de faire lorsque vous allez ouvrir la cage de transport en arrivant vous :

  • Libérer votre chat dans une pièce de référence : il s’agit d’une chambre, ou d’un bureau… un endroit tranquille de préférence, mais pas non plus trop isolé ! il a besoin de s’intégrer dans votre environnement.
  • Disposer à proximité sa litière, et sa nourriture. Ultérieurement, lorsqu’il sera habitué à vous et à la maison, vous pourrez disposer sa litière et sa nourriture dans d’autres pièces de la maison
  • Arranger un endroit douillet où il pourra se cacher : couverture (ils adorent se cacher dessous)

Le chat est un animal territorial. Vous venez de l’adopter, et il a besoin de se ré-assurer dans ce territoire inconnu qui est le votre. Le changement de lieu est un grand stress pour lui, donc il faut lui donner les moyens et le temps de s’approprier ce nouveau lieu qui va être le cadre de sa nouvelle existence avec vous.

Dans un premier temps, il va se cacher (sous un canapé, un lit, ou tout autre cachette à laquelle vous n’auriez même pas pensée, c’est pourquoi j’insiste, dans un premier temps, limiter les cachettes possibles , d’où la pièce de référence).

Il se peut que le premier soir il ne veuille pas manger et se terre. Ce n’est pas grave et normal. Essayez de le solliciter par la voix, et tentez une approche de contact en douceur.

Je tiens à vous dire que se mettre à 4 pattes pour tenter de le caresser sous le canapé, n’est pas ridicule, et votre chat saura apprécier votre attitude. Il se peut qu’il vienne de suite. Mais si vous sentez qu’il est apeuré, n’insistez pas, renouvelez simplement les approches, et i l est certain qu’à un moment donné, il y répondra. C’est lui qui viendra finalement chercher votre contact, soit en miaulant, soit en pointant le bout de son nez.

Votre nouveau locataire est un félin et ne se sentira mieux que lorsqu’il aura inspecté son nouveau territoire. Il est connu que tous les grands fauves chassent la nuit, votre fauve miniature va également profiter de la nuit pour inspecter son territoire à l’insu de tout le monde. Donc, le soir, laissez toutes les portes ouvertes à l’intérieur de la maison (sauf si vous avez d’autres animaux, voir § « L’intégration avec d’autres animaux »). C’est lorsque la maison est tranquille, qu’il va pouvoir inspecter chaque centimètre carré de son territoire. L’utilisation d’un spray Felliway est conseillée au début (en vente chez tous les vétérinaires). Ce spray diffuse des hormones (de chatte allaitante) qui sont efficaces pour calmer l’angoisse chez le chat.

Il se peut également qu’il miaule les premiers soirs, sachez que ces miaulements sont dus au stress, au fait qu’il a quitté un lieu qui le rassurait, une fratrie, … et qu’il est désormais dans un endroit totalement inconnu où il n’a pas d’autres choix que de prendre de nouveaux repères, donc avec caresses, patience et douceur, vous l’aiderez à trouver ses repères auprès de vous…

En ce qui concerne la sortie en extérieur, si vous avez la possibilité de le laisser sortir (jardin, cour etc …), un chat nouvellement adopté doit se familiariser au minimum 3 à 4 semaines avec son environnement de vie avant de pouvoir sortir en extérieur. Lorsque le chat vit en appartement, il est également conseillé pendant cette période d’intégration, de ne pas laisser votre chat monter sur les rebords de fenêtres ouvertes, balcon… Les chats n’ont pas peur du vide, mais s’ils sont effrayés, ils peuvent très bien sauter (c’est déjà arrivé !). Donc vigilance tant que votre chat n’est pas complètement habitué à vous et à la maison. Le chapitre de la sortie en extérieur est abordé dans un article dédié.

L’arrivée du chaton

En complément des conseils donnés ci-dessus, il y a évidemment des adaptations à prendre en compte si vous adoptez un chaton. (entre 2 mois et au plus 4 mois)

A l’arrivée chez vous, il ne faut pas le laisser seul , c’est un bébé, et il aura tout de suite besoin de votre contact physique. Mon conseil, le garder prés de vous autant que possible. Il s’adaptera d’autant plus facilement si vous le gardez souvent contre vous et que vous le caressez. De plus, le jeu chez le chaton est un bon moyen de faire disparaitre le stress de l’arrivée.

Aménager dans un endroit sécurisé proche de vous, un endroit douillet, avec des jouets, et à proximité installez la nourriture et la litière. Limitez les possibilités d’excursions dans la maison au début. Vous le laisserez progressivement explorer la maison au fur et à mesure de sa croissance.

Si vous possédez d’autres animaux, isolez le temporairement du contact direct avec eux (cf § « L’intégration avec d’autres animaux)

En ce qui concerne la sortir en extérieur, un chaton ne doit pas sortir avant 5/6 mois (voir § Sortie en extérieur. Cf § précédent : particulièrement attention aux fenêtres et balcon)

Merci d’avoir lu ces quelques conseils,qui , j’espère, vous aideront à construire une belle relation entre vous et lui…

La réussite de son intégration sera le fruit de vos réponses à ses attentes, et de cette alchimie qui a toutes les chances de se créer entre vous et lui ! …

L’équipe Cha’mania vous souhaite de vivre une vie heureuse avec votre nouveau compagnon

Voir les commentaires

2019-12-27T13:29:12+01:00

L'intégration avec d'autres animaux

Publié par Cha'mania

Vous venez d’adopter votre félin, et votre souci, outre le fait de l’habituer à vous et à la maison, est de réussir l’intégration du nouvel arrivant avec vos animaux déjà présents dans la famille, chat(s) et/ou chien(s)

Il est avant tout important de respecter les conseils donnés dans le chapitre « l’arrivée à la maison ». Installez votre nouveau compagnon dans sa pièce de référence, pièce isolée des autres locataires à « quatre pattes » , donc porte fermée.

Pendant quelques jours, cela peut être 1 ou 2 jours, ou 3 (faites confiance dans votre ressenti), échangez les odeurs. Frotter le nouveau venu avec un linge, couverture et faites la même chose avec le ou les animaux déjà présents. Échangez les tissus afin que chacun sente l’odeur de l’autre. De toute façon, pendant la nuit ils vont sentir leurs odeurs mutuelles sous la porte fermée.

Le jour J, lorsque vous allez ouvrir la porte, assurez vous que toutes les portes des pièces de la maison sont ouvertes. Ceci pour faciliter la retraite de l’un ou de l’autre s’ils sont effrayés. Il est important que le chat puisse se positionner en hauteur pour se mettre hors de portée du chat ou du chien, ou qu’il puisse aller se réfugier sous un meuble.

(Si vous avez adopté un chaton, échangez les odeurs et progressivement, faites les présentations en restant toutefois très attentif à ce qui se passe. Un chaton est toujours un peu provocateur (inconscience du danger) et est très vulnérable. Donc, à vous de doser les échanges….)

Ensuite, je vous conseille d’aller vous préparer un thé, ou de faire une activité qui vous détende…. Bref, continuez à vivre normalement ! Surtout ne stressez pas et laissez faire. Gardez tout de même un œil vigilant si les choses dégénéraient, mais en principe, les animaux savent très bien faire connaissance tous seuls.

Il se peut qu’il y ait des grognements, feulements, poils hérissés…. C’est normal. Chacun va s’évaluer , se jauger, peut être chercher à s’impressionner, ou cela peut tout aussi bien se passer merveilleusement bien.

Il existait une hiérarchie, un modus vivendi avant l’arrivée de votre nouveau locataire, il faut un peu de temps pour que s’instaure un nouvel équilibre au sein de la famille « quatre pattes ».

A moins d’un véritable problème, mon conseil, respirez la zénitude ! et essayez de ne pas interférer si rien ne vous y oblige. Les animaux sont particulièrement sensibles au stress humain, et vous risqueriez d’aggraver les choses en voulant trop vous interposer. Faites leur confiance !

N’hésitez pas à contacter l’association si vous avez besoin d’aide et de conseils.

Voir les commentaires

2019-12-27T13:20:12+01:00

Petits conseils pour le bien être de votre félin de la part de notre comportementaliste !

Publié par Cha'mania

Votre chat dans votre intérieur

Depuis son arrivée, et dans la mesure où votre félin s’aventure hors de sa pièce de référence et qu’il prend progressivement possession de son territoire, voici quelques conseils qui vont l’aider à s’intégrer.

 

Les coins où dormir :

Je dis bien « les » car un chat adore avoir différents endroits où faire la sieste, où passer sa nuit, et ceci en fonction des différentes heures de la journée. A l’inverse du chien, le chat ne se satisfait pas d’un endroit spécial et unique. Cela semble compliqué, mais non, en général, il se débrouille pour choisir ses endroits de prédilection tout seul. Et parfois, le coin douillet que l’on a aménagé ne leur plait pas !  Un plaid à un endroit, un couffin, une étagère d’armoire…  un coussin… vous  verrez  au fil des jours où vont ses préférences, c’est lui qui choisit ! Vous êtes bien entendu libre de ne pas le laissez s’installer dans vos armoires (quoiqu’ils adorent ça), mais disposez dans les endroits qu’il  affectionne, un plaid, un coussin, parfois cela peut même être un carton !

 

La nourriture :

Installez  son bol de croquettes et d’eau dans la cuisine. Après tout c’est là que tout le monde mange !  Arrangez-vous pour la mettre dans un endroit qui n’est pas passager, afin qu’il puisse manger tranquillement sans être dérangé.

Important : ne jamais limiter la quantité de nourriture (fractionnement à heures fixes). Un chat a besoin de manger souvent, en petites quantités. Le chat sait se réguler de lui-même.

 Certains vétérinaires préconisent ce fractionnement par souci de surpoids de l’animal.

La problématique du poids peut être résolue en changeant la qualité des croquettes, opter pour des croquettes light, ou mélanger des légumes aux croquettes en fonction des gouts de votre chat. Mais ne jamais restreindre sur la quantité.

 

La litière :

C’est un point  important. Nombre de personnes se plaignent que leur chat n’est pas propre alors que le problème vient simplement de la litière. Un chat est naturellement propre. La litière doit être placée dans un endroit accessible, mais retiré  (salle de bain, wc, buanderie…mais accessible).  Elle doit être nettoyée tous les jours (les chats détestent les litières salles et finissent par faire leurs besoins ailleurs !).  Elle doit être placée impérativement loin de sa nourriture. Dans la nature, les grands fauves font leurs excréments loin de leur tanière pour ne pas attirer les prédateurs. Bien que sociabilisé, votre  chat a gardé ses instincts de félin sauvage.

Je déconseille les litières fermées (capot avec fenêtre battante). Bien que pratiques, car limitant les particules de litières à l’extérieur, elles ne sont pas adaptées aux chats, car :

  • Les chats détestent l’enfermement dans un endroit clos,
  • La porte battante peut être dissuasive
  • Les odeurs sont maintenues, malgré le nettoyage de la litière (le chat est un animal extrêmement propre, donc très sensible aux odeurs)

 

Si vous avez d’autres animaux,

Votre nouveau locataire va progressivement faire sa place et trouver ses marques :

Le coin où dormir, aménagez son espace en fonction des endroits qu’il aura choisi par rapport au système hiérarchique qui se sera mis en place.

En ce qui concerne, la nourriture, gamelle en hauteur s’il côtoie des chiens, et gamelle séparée s’il  s’agit d’autres chats (quoiqu’ils aiment échanger, on ne sait jamais, c’est peut être meilleur à côté)

La litière, si vous avez d’autres chats, il est bien d’avoir au moins 1 litière par chat, bien qu’ils puissent choisir de partager la même (A adapter en fonction).  

Si vous avez mis tous ces conseils en place, il n’y a aucun doute sur le fait que votre chat va faire de votre « chez vous », son « chez lui » et vous apporter tout le bonheur que vous attendez dans sa relation avec lui …..

N’hésitez pas à contacter l’association si vous avez besoin d’aide et de conseils.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog